Plan de destruction
des frelons asiatiques

La société Acevedo, une entreprise d'espaces verts de la région de Bordeaux, exploite un système de traitement breveté permettant à moindre frais et rapidement, la destruction quasi-totale des essaims de frelons dans une sécurité optimale pour les opérateurs.

En collaboration avec Jean Acevedo, gérant de la société Acevedo.

Depuis quelques années, notre pays subit une véritable invasion de frelons asiatiques qui se propagent actuellement sur tout le territoire. Ces prédateurs s'attaquent en particulier aux abeilles. Ils capturent et tuent ces dernières avec leur pollen afin de nourrir leurs colonies qui se développent très activement.

Si on ne limite pas cette invasion, on peut supposer et craindre, la destruction des ruchers et essaims d'abeilles d'ici quelques années.

Divers moyens ont été envisagés pour détruire leurs essaims de forme ovoïde accrochés en particulier à la cime des arbres. Le plus souvent, ce travail est exécuté par une personne équipée d'un scaphandre renforcé, élevé à hauteur de l'opération au moyen d'une nacelle élévatrice. A des hauteurs diverses, en moyenne à 20 m, on traite avec divers produits chimiques, et on élimine l'essaim. Cette opération est délicate, car certains essaims peuvent atteindre 1 m de hauteur et il faut éviter, lors de cette manipulation, qu'une partie de la colonie s'enfuie, ce qui risquerait de traduire par un essaimage ailleurs.

De nombreux articles paraissent dans divers journaux pour alerter les citoyens et les pouvoirs publics. Des recherches sont également menées par des organismes comme Inra et CNRS. En principe, selon la législation en vigueur, tout propriétaire ayant sur son terrain, une colonie de frelons est tenu de le signaler et de faire réaliser sa destruction. Le coût varie en fonction de la hauteur et de l'importance de l'essaim.


Une méthode radicale et sécuritaire

Un nouveau procédé de destruction a été mis au point par Jean Vignolles un ingénieur spécialisé, notamment dans la valorisation des sarments de vignes en compost et du traitement des effluents viticoles. Ce système fait l'objet d'un brevet (INPI n°0803958) déposé et exploité par la société Acevedo, une entreprise d'espaces verts de la région de Bordeaux, pour permettre, à moindre frais, la destruction quasi-totale de l'essaim et de sa population. De plus, ce système permet de traiter le problème depuis le sol et en quelques minutes, venant ainsi assurer la sécurité des personnels.

Le principe est simple. Au moyen d'un mètre laser pointé sur l'essaim, on détermine sa hauteur. Doucement, à l'aplomb de l'essaim, on développe une canne télescopique spéciale. Au bout de la canne est fixé un petit tube de métal. Ce « trocar » d'environ 1 m de longueur, est percé sur toute sa hauteur et sa périphérie, d'une multitude de petits trous. Ce tube est connecté à sa base à un tuyau qui descend à l'intérieur de la canne. A l'autre extrémité, le tuyau sera relié à une source de gaz sulfureux et sous pression.

Le tube est équipé à sa base d'une coupelle mobile ajustable qui permettra de ne pas dépasser la partie supérieur de l'essaim lorsqu'on enfoncera le « trocar » pour injecter la totalité du produit. L'essaim étant essentiellement constitué de cellulose, il est possible, en branchant le tuyau sur une autre bouteille, d'y injecter également un liquide émulsionné. En quelques semaines, l'essaim se désagrège. Il a été constaté qu'un essaim traité par ce gaz n'est jamais plus habité.

Frelon asiatique girondeDestruction frelon asiatiqueElimination des frelons asiatiquesFrelons asiatiques BordeauxEliminez le frelon asiatiqueFrelon asiatique en gironde